COMMUNIQUE DE PRESSE

Groupe Un Autre Lille

 

Lille, le 1er février 2019

 

Enième saison ELDORADO…mythe ou réalité pour Lille3000 ?

A l’aube d’une 5ème saison culturelle estampillée Lille3000, force est de constater qu’aucune remarque ni aucune critique formulée par l’opposition municipale Un Autre Lille n’ont été prises en compte par l’association elle-même et encore moins par son principal financeur public : la Ville de Lille.

Après 4 saisons et presque 15 ans de « monopole culturel » de cette association, aucune étude concrète n’a été fournie pour mesurer objectivement l’impact culturel et les retombées économiques d’un tel engagement d’argent public : soit plusieurs dizaines de millions d’€uros depuis l’après 2004.

Cette 5ème saison, la bien-nommée ELDORADO, serait-elle la saison de trop ? Jusqu’à aujourd’hui, l’association Lille3000 a trouvé l’Eldorado auprès des financeurs publics (Ville de Lille, Métropole, Région) couvrant son budget à hauteur de 50% au BP 2019, ce qui représente une diminution conséquente par rapport aux années précédentes (entre 60 et 70%).

Mais rappelons ici quelques chiffres sur l’impact annuel de la subvention de 2.750.000€ à l’association Lille3000 au budget de la Ville de Lille :

  • sur les 27 millions d’€uros accordés annuellement aux associations lilloises, cela représente près de 10% des subventions de la ville aux associations
  • sur les 6,3 millions d’€uros accordés annuellement aux associations culturelles lilloises, cela représente près de 47% des subventions de la ville à la culture

Par ces montants, peut-on en déduire que l’association Lille3000 joue un rôle de service culturel externalisé de la Ville de Lille ? Evidemment sans respect des règles de mise en concurrence de l’attribution de cette délégation à un tiers…

A chaque intervention, Madame le maire nous martèle que 90% des subventions attribuées à Lille3000 sont redistribuées aux associations estampillées Lille3000, ce qui laisserait à penser qu’un choix arbitraire est laissé à l’association Lille3000 dans le choix de ses associations partenaires ! Et cela sans conventionnement des associations avec la ville et donc sans bilan fourni sur l’utilisation de ces fonds publics qui transitent par Lille3000…

Quant à l’analyse du budget de ladite structure, l’impact des charges de personnel inquiète, représentant à lui seul plus de 40% du fonctionnement de l’association, et au regard des ressources humaines mobilisées, questionne sur les niveaux de rémunération erratiques des différents postes. Sans compter l’aberration souvent relevée du maintien de l’ancien directeur au poste de conseiller artistique, par ailleurs déjà bien occupé dans ses fonctions parisiennes, et qualifié par plusieurs enquêtes journalistiques de « cumulard culturel »…

Enfin sur la saisonnalité et son rythme irrégulier (tous les 2 ou 3 ans), il existe tout de même une régularité dans la période des saisons Lille3000, notamment avec Bombaysers achevée en janvier 2007 ou Fantastic achevée en janvier 2013, toutes deux ont précédé une année électorale sur le plan municipal (élections municipales en 2008 et en 2014). L’occasion est toute trouvée pour profiter de la communication de ces saisons pour mettre en avant le bilan culturel de Madame le Maire ! Alors véritable effet d’aubaine ou hasard du calendrier ? Nous sommes en droit de nous en interroger…

Et « bis » ou plutôt « ter repetita » pour cette nouvelle saison ELDORADO qui se tient en cette année 2019 et précède donc les municipales de 2020 ! Sauf que cette fois-ci aucune précaution n’a été prise d’achever la saison Lille3000 un an avant l’élection puisque cette dernière prendra fin en décembre 2019, soit moins de 4 mois avant le scrutin et donc très probablement en pleine campagne électorale municipale. Evidemment, le groupe Un Autre Lille ne manquera pas d’être vigilant à tout excès de communication en cette période de réserve qui précédera le probable scrutin de mars 2020.

En conclusion, notre groupe Un Autre Lille, comme depuis le début du mandat, votera ce soir en conseil municipal contre les délibérations « Lille3000 » tant sur le conventionnement, qui plus est nous engage jusqu’en 2021, que sur les subventions annuelles.

Cette dernière saison et cet ELDORADO seront-ils celui des illusions perdues ? Le groupe Un Autre Lille en est convaincu et ne doute pas que les lillois et les nombreux acteurs et structures culturels de notre ville sauront démocratiquement remettre en question cette hégémonie culturelle en provoquant l’alternance l’année prochaine.

 

Le groupe d’opposition Un Autre Lille                                       

Share This