INTERVENTION DE THIERRY PAUCHET

CONSEIL MUNICIPAL DU 31 MARS 2017

Madame le Maire, chers collègues.

Notre Groupe a décidé d’intervenir sur cette délibération car personne n’aurait compris que ne soit évoquée lors de ce Conseil Municipal la question du commerce à Lille et des difficultés qu’il rencontre actuellement.

Vous le savez, il ne se passe pas un jour sans que la presse évoque ce sujet. Les soubresauts récents que connaît la représentation de cette profession interpellent également.

Nous souhaitons, Madame le Maire, connaître votre position sur un certain nombre de sujets et j’y reviendrai dans quelques instants.

Nous sommes bien sûr d’accord avec cette délibération 17/180 relative au versement de subventions à des unions commerciales pour l’organisation d’animations diverses qui contribuent à l’attractivité de la ville.

De même, il ne s’agit évidemment pas de remettre en cause le plan local d’action du commerce que nous avons approuvé en 2015. Cependant, même si nous nous réjouissons de l’arrivée de nouvelles enseignes dans notre ville comme Primark ou Uniqlo, force est de constater que, malheureusement, une partie du commerce lillois connaît des difficultés actuellement, comme le montre par exemple l’observatoire mensuel des commerçants du Vieux-Lille publié récemment.

Certes, les raisons de ces difficultés sont en partie exogènes – le contexte économique national morose, les attentats, l’attentisme probable des consommateurs lié à la période électorale ou le développement des nouveaux modes d’achat comme l’e-commerce –, mais ces difficultés ont aussi des causes endogènes. Il appartiendra à la mission d’information et d’évaluation sur le plan de déplacement urbain désignée par la MEL de les identifier, mais beaucoup, dès à présent, mettent en cause les conséquences du nouveau plan de circulation mis en place en septembre dernier.

Certes, la fluidité du trafic automobile s’est améliorée depuis, grâce notamment aux modifications apportées en janvier au plan de circulation – vous voyez, Madame le Maire, que nous reconnaissons ce que vous faites de bien –, même si, selon nous, il reste encore des améliorations à faire.

Sans rentrer dans le détail, je cite pêle-mêle le secteur Vauban, la rue Jacquemars Giélée et la rue de Valmy.

Je n’oublie pas non plus l’engagement que vous avez pris de réaliser le tourne-à-gauche sur le boulevard de la Liberté pour rejoindre la rue Gambetta lorsqu’on vient du boulevard Jean-Baptiste Lebas – mais vous vous êtes exprimée à ce sujet tout à l’heure.

Je passe également sur la proposition qu’ont faite les commerçants du Vieux-Lille à propos du changement de sens de la rue Royale. J’ai bien entendu vos explications et je les comprends.

Des travaux importants vont bientôt démarrer rue Basse. Chacun se réjouit à l’avance de la qualité des espaces publics que nous emprunterons lorsqu’ils seront finis. Cependant, ces travaux généreront immanquablement des nuisances qui ont été évoquées lors des deux réunions publiques d’information que vous avez organisées cette semaine.

Les commerçants ont demandé à juste titre que les travaux soient interrompus à l’approche des fêtes de fin d’année, période essentielle pour leur activité. Cela sera-t-il accepté ?

Share This