TRANQUILLITÉ 

TRIBUNE DU GROUPE UN AUTRE LILLE – Avril 2018

Chut !

La prise de conscience des effets du bruit sur la santé se situe aujourd’hui au même niveau que celle du tabac dans les années 70. De nombreux témoignages sur les dérives bruyantes de la vie nocturne ou de la circulation d’engins motorisés nous parviennent régulièrement et confirment ce que nous observons dans la quasi-totalité des quartiers. Il nous a donc semblé utile, en l’absence de délibération à l’ordre du jour lors du dernier conseil municipal sur le sujet, de poser une question écrite au Maire de Lille.

Décider de l’inscrire en toute fin de conseil municipal après 5 h d’interminables débats avec parmi eux des sujets de moindre importance, puis y répondre simplement par une longue liste de chiffres sans autre proposition que celle d’inviter le Groupe Un Autre Lille à venir constater l’action municipale sur place, montre le peu d’importance que la majorité municipale accorde à ce fléau d’autant que le Maire ose conclure que «le travail est fait» sans autre commentaire.

Si le Groupe Un Autre Lille est conscient de la difficulté de concilier la ville qui travaille, la ville qui dort et la ville qui s’amuse, il rappelle le précepte de la liberté des uns qui s’arrête là où commence celle des autres. Il ne peut donc accepter qu’une minorité malfaisante puisse continuer en toute impunité d’empoisonner la vie des lillois, uniquement parce que les moyens nécessaires pour garantir leur tranquillité ne sont pas à la hauteur.

Certaines villes ont mis en place des brigades de la tranquillité publique, des «chuteurs», ou d’autres dispositifs comme la vidéo protection ou la vidéo verbalisation.

Notre Groupe demande qu’un service de la tranquillité publique chargé de faire coexister le droit de faire la fête avec le droit au sommeil puisse être créé à Lille et demande, une nouvelle fois, que les pouvoirs de police du Maire soient exercés fermement et sans aucune indulgence.

 

Isabelle Mahieu

Conseillère Municipale et Métropolitaine, Un Autre Lille - 03 20 49 57 72

0 commentaires

Share This